• 6741 visits
  • 31 articles
  • 1069 hearts
  • 7265 comments

Bienvenue 09/11/2011

 
Bienvenue à tous sur mon blog dédié à ncis!
Sur ce blog il y aura des des ships sur ncis évidement. Ceux qui n'aiment pas ncis ne sont pas sur le bon blog. Certaines de mes ships sont carrément dingues et super tristes, voir les trois quarts de mes ships. La plupart sont créées à partir de la dernière phrase que j'ai en tête, d'un tout petit événement de la série ou d'un mot qui me plait et peuvent contenir des idées qui divergent des faits de la série. C'est normal ça s'appelle de la fiction, j'espère que les miennes vous plairont et seront assez originales. Sur ce bonne lecture.
 
Le plagiat est évidemment interdit.
Les amis et les fans acceptés.
Les commentaires les bienvenus et rendus le plus vite possible, ce qui peut prendre du temps dsl j'ai des devoirs.
Tout com négatif est accepté mais de manière constructive, dites moi ce qui va pas pour que je puisse m'améliorer.
 
Malouncis
 
Allez sur leurs blogs il sont géniaux: 
 
 
 Le montage de bienvenue est de ncis-family, je la remercie énormément.
 
Si vous voulez une ship à votre nom dites le moi ainsi que le couple sur lequel vous la voulez et éventuellement le titre si vous avez une idée, je me ferais un plaisir de vous l'écrire. 
 


Tags : Bienvenu(e) - malouncis - xfictionncisx - hollylauren - ncis-family

Sommaire 13/11/2013


Tout d'abord les articles essentiels d'un blog:
 
Bienvenue sur le blog
 
Sommaire
 
Newsletter
 
Puis les R.P parce que généralement c'est ceux-ci qu'on cherche:
 
R.P Fan-Ncis-Fic : Tali David
 
R.P ncislove12 : Jenny Shepard
 
Après les ships:
 
Simple dispute : mais qui peut bien se disputer au Ncis?
 
Jalousie mal placée?: et si la personne de qui on est jalouse n'est pas la bonne?
 
Papa,... : Jenny qui écrit des lettres à son père décédé, pas très sérieux...
 
Un puzzle : les personnes ne sont pas toutes semblables.
 
a lover or a friend : ziva et jenny?
 
un cadeau : un feu d'artifice à deux le soir de son anniversaire...
 
avant et maintenant : et si Halloween était un jour particulier?
 
a tout jamais (huddy) : reflexions de Grégory House.
 
promesse : une grosse déprime et un murmure qui change tout.
 
elle et moi : vie de Maddie Taylor.
 
destin : deux petites filles, deux familles détruites, le destin est immuable.
 
sursis : un espoir dans la tourmente pour Jenny.
 
remords : Abby s'interroge sur la mort de Kate.
 
la vérité : un salle de classe, une fable, Lenna Benoît.
 
courir : vie de Jenny résumée en un mot.
 
si tu avais su : Gibbs et Jenny, retrouvailles après Paris.
 
aujourd'hui: un peu de mcabby dans mon monde de j2?


tourner en rond : un bal au NCIS, un soupçon de j2



Pour finir les fics:
 
Je te retrouverai (en pause):
chapitre 1: Fuir
chapitre 2: Aimer
chapitre 3: S'éloigner

 
Pour te protéger:
chapitre 1: Journée funeste

 

Tags : sommaire

Simple dispute 01/02/2012

 Aujourd'hui tout était calme au NCIS. Tout le monde était impressionné, un tel calme alors que pendant 7 mois les disputes avaient résonné dans tout le bâtiment.
 
Tous les agents en avaient souffert.
Abby avait multiplié sa consommation de Caf-Pow et avait monté à fond sa musique.
Mc Gee avait passé le plus de temps possible avec sa laborantine préférée.
Ziva avait eu une soudaine envie de retourner au Mossad.
Ducky avait eu énormement de patients victimes de maux de tête.
Cynthia avait failli démissionner.
Même Tony avait fait un effort. Il arrivait tout le temps à l'heure.
 
Mais bon c'était pour la bonne cause, ils avaient tant voulu qu'ils se remettent ensemble. Ils n'allaient quand même pas se plaindre.
 
Eh oui, pendant 7 mois avaient resonné dans l'open space leurs disputes. Pourtant ils étaient de nouveau ensemble. On aurait pu esperer une amélioration.
Mais non Jennyfer Shepard et Leroy Jethro Gibbs avaient bel et bien passé 7 mois à se disputer. Et pourquoi?
Tout simplement parce qu'ils étaient en désaccord sur le prénom de leur future fille.
Vous avez bien lu, ils allaient avoir un bébé. Leur fille allait porter le prénom de Sahra!!! Il avaient enfin réussi à se mettre d'accord après 7 mois de "réflexion".

Tags : J2 - ship

Newsletter 03/02/2012

Tags : Newsletter . - 1999paris - ncis-family - xfictionncisx - xxxtivaxxx - Katedu92 - passion-NCIS-x3 - fictions-ncis-bones - mcgee15 - justpoppy - j2-story-ncis - fan-de-ncis-84 - Ncis-Forever-Fanfic

R.P de Fan-Ncis-Fic présentation de mon perso 03/05/2012

Voilà je vous annonce pour ceux qui sont pas au courant que je participe au R.P de Fan-Ncis-Fic si ça vous intéresse passez sur son blog!
Donc voilà la présentation de mon personnage:
 
R.P de Fan-Ncis-Fic présentation de mon perso

 
Prénom: Tali
 
Nom: David
 
Age: 24 ans
 
Lien avec le NCIS: Elle est la petite soeur de Ziva
 
Famille: Eli David, soeur de Ziva et demi-soeur d'Ari ansi que tante de Daniéla.
 
caractère: d'après Ziva elle est douée, elle est la meilleure. Sinon elle est optimiste, elle sourit tout le temps mais il ne faut pas la chercher si on tient à la vie. Elle est un peu timide en apparence mais une fois qu'on la connait elle parle tout le temps et est un peu folle. Elle a été agent du Mossad elle manie parfaitement bien les armes surtout le couteau et est très forte à la bagarre.
 
Amitié: Sa meilleure amie est Sarah Mc Gee. Elle lui dit tout et serait capable de tout pour elle :) Mais elle a aussi d'autres bonnes amies comme Kelly Gibbs malgré leur différence d'âge...
 
Amour: Elle est fiancée à Jack Lane.
 
Elle aime: Le cinéma, la patinoire, les animaux, la mode, le shopping, chanter, s'amuser et les histoires d'amour et d'aventure.
 
Elle n'aime pas: les gens qui lui mentent et la politique.
 
Sa vie: Elle est née un 14/05. Elle a passé toute son enfance à Tel-Aviv avec Ari et Ziva. Sa mère est morte lorsqu'elle avait 3 ans. Elle s'est engagée à 15 ans au Mossad. A 16 ans elle a failli mourir dans un attentat suicide. Son père l'a fait passer pour morte et l'a envoyée au Etats-Unis pour faire ses études. Elle y a rencontré Sarah sa meilleure amie et depuis elle ne l'a plus quittée. Elle a retrouvé Ziva un peu avant ses 22 ans en fouillant dans la messagerie de son père.
 
 
Sarah et Tali by Manuéla
R.P de Fan-Ncis-Fic présentation de mon perso

 
Tali, Sarah et Kelly by Emma:

 
 

R.P de Fan-Ncis-Fic présentation de mon perso

Encore les trois filles mais cette fois by me:
 
R.P de Fan-Ncis-Fic présentation de mon perso



Jalousie mal placée? 18/05/2012



Ship dédiée à Emma pour son anniversaire.
 
L'agent Gibbs et le colonel Mann étaient en mission sous couverture depuis trois semaines. Ils se faisaient passer pour un couple de trafiquants d'armes: Tom et Louise Sommers. Ce soir là, ils dinaîent avec les trafiquants.
Tout à coup une rousse vint se jetter dans les bras de Gibs en criant:
 
-Jethro!
 
Une fusillade s'en suivit entre les agents du NCIS et les trafiquants.
 
Le lendemain 7h00 au Q.G du NCIS.
 
Hollis: -Vous l'avez fait exprès!
 
Rousse: -Mais, je ne savais pas que...
 
Hollis: -De toutes façon vous gâchez toujours toutes mes missions avec Jethro!
 
Rousse: -C'est faux, je....
 
Jenny descendit de son bureau ayant été avertie qu'une dispute avait éclatée dans l'open space.
 
Jenny: -Agnet Gibbs! Colonel Mann! Mme Johnson! Montez dans mon bureau vous allez m'expliquer ce qui se passe!
 
Dans le bureau de Jenny.
 
Jenny: -Alors, que ce passe-t-il?
 
Hollis: -C'est elle! Elle fait exprès de gâcher toutes mes missons avec Jethro.
 
Rousse: -C'est pas vrai, je n'ai jamais voulu....
 
Hollis: -Si, vous le saviez très bien!
 
Rousse: -Non je ne...
 
Devant cet échange Gibbs souriait, tandis que Jenny retenait à grand peine un fou rire.
 
Jenny: -colonel Mann, mme Johnson, sortez! Agent Gibbs restez!
 
          -Tu te rends compte Jethro, elles se battent pour toi?
 
Gibbs: -Eh oui, c'est pas ma faute si je suis irrésistible!
 
Jenny: -Et après tu oses dire que tu n'es pas un macho.
 
Jethro: -Avoue que je suis charmant!
 
Jenny: -Sérieusement Jethro, il faudrait qu'on leur dise pour nous sinon on risque d'avoir de nouveau des scènes de ce genre au boulot.
 
Jethro: -Très bien madame le directeur!
 
Jenny: -Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler comme ça.
 
A ces mots, Gibbs contourna le bureau, passa ses bras autour de la taille de Jenny et l'embrassa dans le cou.
 
Jethro: -Je suis pardonné?
 
Jenny: -Bien sûr! bon appelle ton équipe et tes deux admiratrices on va leur dire.
 
Gibbs descendit dans l'open space chercher Tony, Ziva et McGee ainsi que Hollis et mme Johnson. Ensuite il descendit au labby puis à la morgue pour chercher les scientifiques.
 
Dans le bureau de Jenny 5 minutes plus tard.
 
Gibbs: -Tony tu peux sortir avec Ziva, McGee tu peux sortir avec Abby la règle numéro 12 est supprimée.
 
Tony: -Quoi moi et Ziva? Non patron tu dois te tromper on...
 
Mais il ne pu pas finir sa phrase car il se prit un slap de Ziva qui était vexée. Celle-ci sortit de la pièce en claquant la porte. Tony en voyant ça la rattrapa devant le bureau de Cynthia et la ramena dans le bureau de Jenny après l'avoir embrassée.
 
Abby: -Mais Gibbs, pourquoi maintenant?
 
Jenny: -Eh bien Abby c'est que Jethro et moi sommes aussi ensemble donc il n'y a aucune raison pour que cette règle subsiste.
 
A ces mots le colonel Mann et mme Johnson quittèrent la pièce. Aucun des agents présents ne tenta de les retenir.
 
 
FIN

Papa,.... (ship pour Victoire) 20/05/2012


 
 
Ship écrite pour Victoire à l'occasion de son aniversaire. J'espère que tu m'en voudra pas trop pour le retard et que tu aimeras.
 
 

 
 
 
 
" Papa,
Si je t'écris cette lettre aujourd'hui c'est parce que quelque chose de magique vient de se produire. Quelque chose que je ne pensais jamais vivre. Pourtant je suis heureuse. Je n'avais pas été aussi heureuse depuis le jour où tu m'avais emmenée à la fête forraine... Je suis sûre que t'en souviens. Ce jour-là on s'était amusés tous les deux, oubliant le Monde et nos soucis: on était juste toi et moi et rien ne pouvait arriver.
Hélas, il avait fallu que le soir même, dès notre arrivée à la maison, on nous annonce le décès de maman alors très malade...
Mais aujourd'hui tout à changé, aujourd'hui je vais enfin réaliser mon rêve, me marier avec l'homme que j'aime. Jethro m'a demandée en mariage hier soir mais tout a réellement commencé il y a 3 mois environ...
Nous venions de terminer une enquête particulièrement difficile qui avait fait surgir des tensions au sein de l'équipe. Jethro et moi ne pouvions plus nous parler sans nous disputer. Mais il était venu vers 23h30 me donner les rapports de ses agents. Je ne sais plus comment mais nous en sommes venus à boire du bourbon en parlant de tout et de rien. Puis, lorsque j'ai voulu me lever du canapé sur lequel nous étions assis, il m'a retenue par le bras et m'a embrassée. Tu dois sûrement te demander pourquoi je n'ai pas résisté, eh bien figures-toi que je n'ai pas pu, je n'en avais pas la force, j'en avais assez de lutter tous les jours. Sans perdre une minute il a posé son verre et le mien sur la table basse et nous avons fait l'amour. Je ne me suis réveillée que le lendemain matin, seule. J'ai cru que cette nuit n'avait été qu'un rêve. Nous n'en avons pas reparlé: lui m'évitant, moi le fusillant du regard dès que je le voyait.
Puis, alors que tout était rentré dans l'ordre depuis 3 mois, je me suis réveillée en sursaut un matin. J'avais la nausée. Bien entendu je me suis quand même rendue à mon travail. Vers 10h Ziva est montée me voir, me trouvant très pâle, elle m'a forcée à aller voir Ducky. J'y suis allée. Il m'a examinée dignostiquant une sorte d'intoxication alimentaire mais afin d'être sûr de ui, il m'a fait une prise de sang et l'a envoyée à Abby. 20 minutes plus tard Abby m'appelait surexitée me demandant de me rendre d'urgence à son labo. Lorsque j'arrivais je remarquais tout de suite l'empressement d'Abby au grand sourire qui illumiinait son visage. Elle me pris la main et me plaça devant l'un de ses ordinateurs avant d'afficher une image de ce que pensais être des vers de terre et qui en réalité était un cariotype. Elle m'annonça : "Maman depuis quand?" étonnée je lui répondit que je ne savais pas de quoi elle parlait. Frustrée elle m'expliqua qu'elle allait avoir un petit frère et donc qu'elle me demandais depuis combien de temps papa et moi étions ensemble. C'est à ce moment que je compris que la nuit il y a 3 mois avait bien eu lieu et que je ne l'avais pas inventée. J'étais très heureuse, j'allais enfin être mère mais aussi terrorisée à l'idée de devoir annoncer à Jethro que j'attendais un enfant de lui. C'est cet instant que choisi Jethro pour arriver. Il nous demanda ce qui se passait et Abby, incapable de tenir sa langue lui révéla mon secret. Son visage passa de l'interrogation à la colère et il partit sans dire un mot vers l'ascenseur. Je le suivi non sans avoir auparavant demandé à ma laborantine de ne pas le répéter à tous ceux qui viendraient la voir. Je me trouvais donc dans l'asenceur avec Jethro. La tension était palpable. Aucun de nous ne semblait vouloir parler le premier mais au moment où l'ascenseur allait arriver à l'open space Jethro l'arrêta, se tourna vers moi et me demanda "depuis combien de temps est-tu au courant Jen?" Je lui répondit que lorsqu'il était arrivé je venais juste de l'apprendre. Il me demanda alors si je lui aurais dis si Abby ne l'avait pas fait. Je fus tentée de lui mentir en lui répondant que oui mais je voulais pour une fois être franche avec lui. Je lui répondis donc que je ne lui aurais probablement pas dit. Il s'énerva et me demanda pourquoi en m'expliquant qu'il ne comprenait pas quand notre relation s'était dégradée à ce point. C'est à cet instant que la ligne de non retour fut franchie. Sous l'effet de la colère, mes yeux avaient virés au noir. Je lui criait que si il ne m'avait pas abandonnée après m'avoir fait l'amour qui plus est au bureau je n'aurais sûrement pas perdu toute confiance en lui. Ces mots lui firent l'effet d'une douche froide. Il se radoucit et me prit la main en m'expliquant qu'il avait pris peur. Oui Jethro avait peur. Peur de l'amour qu'il éprouvait pour moi. Tout ça il me l'avoua. Les larmes se mirent à rouler sur mes joues tandis qu'une petite voix souflait sans cesse dans ma tête un "il t'aime!". Lorsqu'il eu fini il me présenta ses excuse et me dit qu'il comptait me demander en mariage pour mon anniversaire qui était le lendemain mais que au vu des circonstances il préférait ne pas attendre et s'agenouilla prestement devant moi en sortant un écrin de sa poche. Il me posa alors la question tant attendue: "Jenny veux-tu devenir ma femme?" Je ne sais comment j'ai trouvé la force de murmurer un "oui" mais je l'ai dit. Aussitôt son visage s'est détendu et il m'a sérée très fort contre lui en me murmurant des "je t'aime" à l'oreille.
Depuis je vis dans un rêve. Mon fiancé est au petits soins pour moi. J'ai tout ce dont j'avais un jour rêvé: un fiancé qui m'aime et un futur bébé. Je comprends maintenant la magie qui opérait entre maman et toi.
Je t'aime papa,
                                                                              
                                                                                                                  Ta Jenny                       "
 
 
 
Je reposais ma plume. Jethro venait d'entrer dans la pièce.
-Jenny, j'ai trouvé ça dans le placard qu'est-ce que c'est?
 
Je regardais ce qu'il me tendait. Il s'agissait d'un paquet de lettres. Celles destinées à mon père et que la présente lettre allait rejoindre. Boulversée je me mis à pleurer et je bredouillais:
-C'est des lettres pour mon père. Je lui raconte les moments importants de ma vie depuis qu'il est parti rejoindre maman. C'est mon moyen de penser qu'il est encore auprès de moi.
 
Il s'avança me pris dans ses bras, sécha mes larmes et me dit:
-chut... Je suis là ne t'en fais pas je suis sûre que de là-haut il veille sur toi!
 
Rassurée je sentis comme une brise nous envelopper. J'en était sûr il était là et il nous protégait.
 
FIN

Ship pour le concours de ncis-love votez pour moi si vous aimez merci! 19/06/2012

 
Un puzzle:
 
La musique retentissait. Elle avançait vers lui, doucement, trop doucement même. Le bonheur le submergeait. Il allait enfin l'épouser. Tout à coup, les dernières notes de musique s'évanouirent, laissant place à un silence éloquent. Elle se tenait là, près de lui, la joie illuminait son visage, ses yeux étaient voilés par l'émotion. Le curé prononça, trop lentement à leur goût, le discours d'usage. Il ne la quittait pas des yeux, elle était si belle, elle semblait si fragile dans sa robe blanche. Enfin, le prêtre leur posa la question qu'ils attendaient. C'est à cet instant qu'il eu un éclair de doute. Et si finalement il n'était pas assez bien pour elle? Tous ses doutes s'évanouirent lorsqu'il croisa son regard crispé par l'attente. Il osa enfin prononcer de "oui", ce tout petit mont qu'elle avait prononcé quelques secondes auparavant et qui signifiait tant de choses pour eux. Il souleva délicatement son voile et l'embrassa tendrement. Il su alors qu'il ne regretterait jamais son choix. Il l'aimait et jamais il ne la trahirait.
 
Gibbs se réveilla en sursaut. Cela faisait plusieurs jours qu'il ne rêvait plus que de ça. Ah! Qu'ils avaient été doux les premiers moments de son mariage avec Jenny! Malheureusement, ce bonheur que rien ne semblait pouvoir troubler avait été entaché six mois plus tard. Jenny désirait plus que tout au Monde un enfant. Gibbs le savait. Il avait essayé de lui en donner un. Seulement, après six mois d'essais infructueux, ils s'étaient rendus à l'évidence: il y avait un problème. Ils avaient donc pris rendez-vous chez un spécialiste suite aux demandes incessantes de Jenny. Ils avaient alors découvert, au plus grand désespoir de la jeune femme, qu'elle avait un cancer des ovaires assez développé. Le médecin, craignant une généralisation de la maladie avait opéré Jenny d'urgence, lui enlevant ainsi, toute chance d'être un jour mère. Suite à cette intervention, elle était désespérée, elle avait pleuré pendant des jours. Mais il ne l'avait pas laissée, fidèle à sa promesse faite le jour de son mariage il l'avait secondée, consolée, et peu à peu les pleurs de la jeune femme s'étaient taris, elle avait même retrouvé le sourire. C'est à ce moment qu'on leur proposa d'adopter un enfant. Cette échappatoire apparut aux époux comme une lumière au milieu de la tourmente. Elle signifiait pour Jenny la réalisation de son plus grand rêve et pour Gibbs une occasion désespérée de remplacer un grand vide dans son c½ur, un trou béant laissé par la mort de Kelly. La procédure avait été longue mais aujourd'hui ils allaient enfin accueillir dans leur famille une petite fille de 4 ans prénommée Emma.
 
                                                                       .................
 
Le soir venu, Gibbs repensa à cette journée avant de s'endormir. Ils étaient arrivés depuis une heure à l'aéroport lorsqu'ils avaient vue, accroché à la main de l'assistante sociale, Emma. Elle était comme ils l'avaient imaginée, les cheveux bruns si clairs qu'elle aurait pu être blonde et des yeux bleus magnifiques. L'ancien marine aurait pu lire au fond des yeux de la fillette tout la détresse qui l'habitait. Mais, trop heureux, il avait préféré se concentrer sur son propre bonheur. Jenny, à ses côtés, était rayonnante. La jeune femme avait murmuré le prénom de la fillette tout bas comme si elle sortait d'un rêve puis, elle s'était accroupie et avait ouvert les bras. La petite, d'abord hésitante, s'y était réfugiée en tremblant. Jenny l'avait serrée contre elle délicatement comme craignant qu'elle ne s'évapore sous ses yeux. Pendant ce temps, Gibbs avait réglé les dernières formalités avant l'assistante puis, il était retourné auprès de son épouse, heureux du bonheur parfait qui se reflétait sur son visage. Ils passèrent la journée tous les trois, Gibbs voulant à tout pris retrouver en Emma la petite Kelly qu'il avait perdue. Vers 18h, il avait proposé à la petite l'ancienne chambre de Kelly. Emma avait refusé. Gibbs, contrarié, avait tourné les talons. Et maintenant il était là, couché, Jenny à son côté, le c½ur déchiré.
 
                                                                       .......................
 
Le lendemain matin, ils s'étaient réveillés aux aurores. Gibbs ayant découvert petit à petit qu'Emma différait de Kelly en bien des points, ne lui parlait plus. Découragée par ce manque de compréhension, Jenny décida de raisonner la fillette. Celle-ci, ce sentant rejetée, se mit à éviter ses deux parents adoptifs. La situation aurait pu se prolonger indéfiniment si, Gibbs n'avait rêvé :
Il était debout, immobile. Sans qu'il comprenne pourquoi son image s'était fissurée formant ainsi des pièces de puzzle. Sur chaque morceau un nom était inscrit on pouvait lire : Tony, Ziva, Tim, Abby, Ducky, Jenny, Kelly Shannon même Emma et tant d'autres encore. Il fut étonné par les différentes formes des pièces. Effrayé, il se réveilla en sursaut. Comme ce rêve était étrange ! C'est alors qu'il en comprit le sens. Toutes ces personnes comptaient pour lui, elles faisaient partie de lui. Même Emma le formait. Les pièces étaient différentes, Kelly et Emma l'étaient aussi. Comment faire rentrer une pièce carrée dans un espace rond ? C'était impossible tout comme il était impossible de rendre égales deux petites filles totalement différentes. Emma n'était pas Kelly, Kelly n'était pas Emma. Il devait aimer sa fille telle qu'elle était ! C'est alors qu'il se remémora tous les bons moments qu'ils avaient passés en famille depuis l'arrivée de la petite. Absorbé par sa comparaison d'Emma avec Kelly ils ne les avaient pas vus. Il avait tord. Le lendemain matin lorsqu'Emma se leva son attitude envers elle changea du tout au tout. D'abord méfiante, la petite fille s'ouvrit peu à peu. Jenny et Gibbs découvrirent alors une petite fille merveilleuse, une enfant qu'ils n'avaient jamais vue auparavant.
 
On ne fait pas de puzzle en assemblant les pièces de travers alors pourquoi ferait-on une famille en confondant les personnes qui la composent ?

16/09/2012


 
A lover or a friend?
 
Il faisait beau, il avançait droit devant lui regardant néanmoins autour de lui comme si il cherchait quelque chose ou quelqu'un. Une ribambelle d'enfants passa devant lui. Il sourit. Mais son esprit restait préoccupé. Tout à coup il s'arrêta, il avait mal. C'était comme si un étau se resserrait autour de son c½ur, l'empêchant de battre. Il étouffa un cri puis plus rien.

 
Gibbs se réveilla tout à coup. Quel rêve étrange ! En y réfléchissant bien il illustrait parfaitement les derniers jours...

 
Tout avait commencé un matin pourtant ordinaire. L'agent Gibbs était à son bureau. McGee était là depuis une demi-heure, Tony venait d'arriver avec dix minutes de retard mais un détail clochait : Ziva n'était pas arrivée. Pourtant elle n'avait prévenu aucun de ses agents. La matinée s'écoula ainsi dans le plus grand calme puis, vers midi, Gibbs monta dans le bureau directorial pour demander à Jenny si elle avait des nouvelles de son agent. Il ne voulait pas l'avouer mais l'inquiétude commençait à le ronger. Malheureusement, Jenny n'avait pas non plus de nouvelles de Ziva. La journée passa ainsi personne n'avait eu la moindre nouvelle de l'israélienne.
 
Le lendemain les choses se répétèrent. Ce ne fut que quatre jours plus tard que Ziva arriva dans l'open space un grand sourire aux lèvres et alla s'asseoir à son bureau. Exaspéré, Gibbs décida qu'une mise à pied ferait le plus grand bien à son agent. Il entra donc dans le bureau de Jenny pour en avoir l'autorisation. Contre toute attente celle-ci s'y opposa fermement. L'ancien marin, furieux, décida de la faire réagir :
 
-Jenny tu ne t'es opposé qu'une fois à mes décisions il s'agissait de mentir au sénateur Bob mais vous étiez ensemble si je me souviens bien ! Que se passe-t-il entre Ziva et toi qui t'empêche de faire ton travail?
 
Jenny ne répondit pas, elle se contenta de baisser la tête d'un air fautif.
 
-Bon sang Jen ! Vas-tu me dire ce qu'il y a à la fin ? Qu'est-ce qui se passe ?
 
-S'est passé Jethro, répondit Jenny une note de mélancolie dans la voix. Avant que Gibbs prenne de nouveau la parole elle continua. C'était au Mossad il y a quatre ans, j'ai été chargée d'une mission : un seul mot d'ordre, espionner une ennemie du Mossad pour la compromettre. Pour cela j'avais une coéquipière : Ziva David. Pendant des mois nous sommes restées enfermées toutes les deux à observer cette femme. Seulement, le soir elle sortait dans un bar. Longtemps n'étant pas autorisées à y aller nous sommes restées à l'appartement puis, un soir, comprenant que ce qui se passait dans ce bar pouvait avoir une importance j'y ai entrainé Ziva. La musique marchait à fond. Nous sommes restées au bar à boire du bourbon tout en surveillant notre cible. Finalement cette femme s'est tournée vers nous, j'ai paniqué, elle allait reconnaître Ziva! Je fis donc la première chose qui me passa par la tête, j'embrassais ma coéquipière. A mon grand étonnement celle-ci répondit tout de suite à ce baiser. Un curieux sentiment s'empara de moi. C'est ainsi que nous finîmes cette soirée toutes les deux dans le lit de Ziva à faire l'amour. Durant les semaines qui suivirent notre histoire se poursuivit. Et...
 
Trois coups frappés à la porte interrompirent notre directrice puis Ziva entra. Un sourire se dessina presque imperceptiblement sur les lèvres de Jenny.
 
-Tu viens manger avec moi ? Demanda Ziva à la jeune directrice.
 
Pour toute réponse Jenny se leva de son siège, prit la main de l'israélienne et l'entraîna vers l'ascenseur laissant Gibbs seul, l'esprit emmêlé.
 
Depuis une question se bousculait dans la tête de l'agent spécial:
                     « Jenny et Ziva étaient-elles ensemble ? »
FIN
 
Voilà une ship jiva je le reconnais c'est un peu bizarre mais elle est pour ma B.P qui en voulait une depuis longtemps^^ j'espère qu'elle vous plaira à tous malgré son sujet un peu "étrange".
N'hésitez pas à me donner votre avis même négatif :)

Tags : jiva - ncis-family - a lover or a friend

Happy birthday Manuéla! 25/09/2012

Happy birthday Manuéla!

 
 
 
Voilà ton montage ma chérie et la ship qui va avec :)
 
Un cadeau:
 
L'amour, un si petit mot certes mais contenant tant de choses, tout d'abord une attirance, ensuite une passion, puis un déchirement mais tant de bonheur. Ce bonheur, Jenny l'avait connu quelques années auparavant, à Paris. Et aujourd'hui elle le connaissait de nouveau, malgré le temps écoulé, il était revenu vers elle.
 
C'était un lundi de mai, ce jour paraissait normal pour tous : une simple journée de cours ou alors un banal jour de travail. Mais pour Jenny il était différent. Elle savait que quelque chose allait se produire, quelque chose qui allait surement changer sa vie. La jaune femme porta son gobelet de café à ses lèvres, deux heures qu'elle lisait les courriers que lui adressaient différents politiciens qu'elle n'avait pour la plupart vu qu'une fois ou deux et dont elle ne se souvenait même pas le visage. Elle commençait à perdre patience lorsqu'une enveloppe rose attira son attention. Elle s'en empara et l'ouvrit curieuse de voir ce que contenait cette enveloppe pour le moins inhabituelle. A l'intérieur se trouvait un carton en papier glacé sur lequel il était écrit :
          
*  Ma chérie,
                Je sais que tu as toujours rêvé d'assister à un feu d'artifice seulement je n'avais pas eu le temps de te trouver des billets auparavant. Voici ci-joint deux places pour celui de Washington D.C qui a lieu ce soir à 21h. J'espère que ça te plaira.
                                                                                                        Je t'aime très fort,
                                                                                                                                      Tata Manuéla  *

Jenny prit les billets, elle était tellement heureuse, sa tante lui avait offert quelque chose dont elle avait toujours rêvé. Elle n'en croyait pas ses yeux et pourtant... Soudain son attention se porta sur le nombre de places, il y en avait deux. Pourquoi sa tante avait-elle eu cette idée ? Une seule aurait suffit ! La jeune directrice se demanda donc avec qui elle allait partager se moment. Ziva aurait été parfaite seulement elle dînait avec DiNozzo ce soir. McGee et Abby elle ne les connaissait pas assez. Son choix se porta donc sur Gibbs, son ancien amant, l'homme qui l'avait guidée lors de ses débuts. C'était un bon compris car lors de cette mission si spéciale qu'ils avaient réalisée en France il lui avait offert une multitude de petits cadeaux. Elle sourit tout en repensant à ces moments rien qu'à eux. Paris lui manquait. Ils avaient été heureux ensemble mais elle avait été lâche, elle l'avait quitté un matin lui laissant pour seule explication une lettre. Oui elle avait mal agi mais elle n'était pas prête autrefois, aujourd'hui elle l'était. Jenny descendit donc à l'open space voir son meilleur agent. Lorsqu'elle lui parla du feu d'artifice elle sentit une boulle se former dans son ventre. Comme une adolescente amoureuse pour la première fois pensa-t-elle avec un sourire. Devant elle, deux yeux bleus comme l'océan la fixaient avec incrédulité. Contre toute attente Gibbs rompit ce contact le premier, accepta brièvement l'invitation et tourna les talons.
 
Le soir venu, Jenny était chez elle, devant une glace, elle tournait autour de son doigt l'une des mèches de ses cheveux roux. Pourtant elle était magnifique dans sa robe bleu nuit faisant ressortir ses yeux et sa superbe chevelure. A 8h30 précises, elle sortit de chez elle la peur au ventre. Son cavalier l'attendait. Il lui prit le bras et ils s'éloignèrent ensemble de la maison de la jeune femme. Lorsqu'ils arrivèrent au parc, beaucoup de personnes étaient déjà installées. Ils réussirent néanmoins à se faufiler jusqu'au premier rang. La musique résonnait, les fusées n'allaient pas tarder à être lancées. Tout à coup la musique se tu. Un éclair déchira le ciel d'une explosion de paillettes. Gibbs chuchota à l'oreille de sa directrice :

-C'est ton premier feu d'artifice Jenny, fais un v½u !

La jeune femme sembla réfléchir un instant puis sourit et reporta son attention sur les lumières du ciel.

-Alors, quel est ton v½u, s'impatienta l'ancien marin.

Elle prit un air mystérieux et répondit :

-Tu vas le savoir dans très peu de temps !

-Pourquoi ? Ne pu s'empêcher de demander Gibbs.

Jenny ouvrit la bouche pour répondre puis une lueur de malice traversa son regard émeraude. Et là, sous les yeux de tous, elle embrassa son agent. Celui-ci fut surpris de sa témérité puis, contre toute attente y répondit.

-Ca a marché ! s'exclama Jenny.

-Alors, quel était ce v½u, demanda Gibbs qui ne comprenait pas.

-Je voulais que tu me montres à ta façon que Paris n'est pas fini, car pour moi c'est le cas. Je t'aime Jethro. Répondit Jenny en baissant les yeux.

L'agent ne trouvant rien à redire souleva le menton de la jeune femme puis l'embrassa de nouveau.
 
Finalement Jenny avait raison : en une journée tout peu basculer.
FIN
 
 
Et j'ai aussi un cadeau qui pourra peut être un peu t'avancer sur Azer :)
 

 
Happy birthday Manuéla!

 
Voilà ma chérie j'espère que ça te plaira et que bien sûr ça plaira aussi à tout le monde. Encore un bon anniversaire!
 
 

Tags : habby birthday Manuéla - ncis-family